Magasin bio en ligne

Les familles des hétéroptères et les critères de classification

Les larves des hétéroptères ressemblent généralement aux adultes. Les rares différences existant se résument en la forme courte et rudimentaire des ailes des larves qui grandissent au fur et à mesure de leur âge. Signalons également que les larves des punaises restent encore inaptes à la reproduction.

SOMMAIRE

I. Quelles sont les principaux critères pour classer les familles des hétéroptères?


Ailes antérieures:

Entre autres caractères communs, les punaises ont des ailes antérieures appelées hémélytres. Les deux tiers situés près du corps sont parcheminés et la partie distale (membrane), plus éloignée du corps.

La membrane, composant l'ail des punaises, est généralement claire ou foncée tandis que le reste de l'aile est, souvent, vivement coloré.

La partie durcie d'hémélytre est partagée en deux ou plusieurs régions. La première division se fait le long de la suture clavale qui sépare un corium antérieur d'un clavus postérieur. Ce dernier étant la région jouxtant le scutellum lorsque les ailes sont repliées.

Outre cette division une bande étroite nettement délimitée située le long du bord antérieur de l'aile et appelé embolium.

Enfin, on rencontrera plus fréquemment une région triangulaire délimitée à l'apex de la corie et appelé cunéus.

Longueur de la commissure:

La commissure étant la ligne selon laquelle se joignent les 2 ailes antérieures. La comparaison de la longueur du scutellum et celle de la commissure permet d'identifier certaines familles.

Par exemple: Chez la famille des Berytiidae, le scutellum n'est pas plus long que la moitié de la commissure.Classification des familles des hétéroptères

Grandeur du scutellum:

Le prothorax des punaises porte une large plaque (écusson ou scutum), et la face dorsale du mésothorax en possède une plus petite, le scutellum.

Le scutellum peut être plus ou moins grand, parfois énorme couvrant entièrement l’abdomen et une grande partie des ailes, comme c’est le cas des familles des Plaspidea, Pentatomidae, Scutelleridae.

Grandeur de la partie membraneuse des ailes antérieures:

Par exemple, chez la famille des Aneuridae, les ailes antérieures sont presque entièrement membraneuses.

Présence d’épines sur les pattes:

Chez les Cydnidae, il y a de nombreuses épines sur les tibias des pattes.

Réticulation du corium et du pronotum:

Chez les Tingidae, et les Piesmidae, on note la présence de dessin sous la forme de réseau sur la partie coriace de l’aile antérieure, et sur le pronotum.

Présence de griffes:

Chez la famille des Mésoveliidae, au niveau des tarses il y a des griffes apicales prolongeant les tarses. Par contre pour les Gerridés, il y a des griffes subapicales perpendiculaires aux tarses leurs permettent de glisser sur la surface de l’eau.

Autres critères:

Nombre d'articles au niveau des antennes, au niveau du rostre et au niveau des tarses.Haut de page - Magasin bio en ligne

II. Quelques familles des hétéroptères


Groupe des gymnocérates géocorises:

Aradidae: Insectes larges et aplatis ayant des stylets longs, filiformes enroulés dans la tête, et des ailes complètement développées.gymnocérates géocorises - Hétéroptères

Pentatomidae: Insectes sous forme de bouclier suite au développement du scutellum. Ils sont caractérisés par des tarses de 3 articles, et dégagent des odeurs désagréables.

Coreidae: Surnommés en Amérique punaises de courge, caractérisés par des antennes de 4 articles, un abdomen dépassant latéralement le bord des élytres.

Alydidae: Le 4ème article de l'antenne est long et courbé. Ces insectes ont de bons voiliers et étroits (environ 10 mm de longueur).

Rhopalidae: Les insectes appartenant à cette famille ressemblent aux Coreidés, mais diffèrent par la position des glandes odorifiques.

Pyrrhocoridae: Ces gymnocérates géocorises sont de couleur rouge et noir ou orange et noir.

Stenocephalidae: Les pattes et les antennes de ces hétéroptères sont nettement striées.

Lygaeidae: Les insectes de cette famille ont des formes légèrement ovales vus de dessus, rouges dans la plupart des cas.

Berytinidae: Les pattes de ces hétéroptères sont généralement très longues. Le scutellum n'est généralement pas plus long que la moitié de la commissure.

Piesmidae: On note la présence de réticulations au niveau du pronotum et des coria chez ces insectes pouvant produire des stridulations.

Tingidae: Les ailes et les coria sont également réticulés. Ces insectes sont souvent grisâtres et de petites tailles (2,5 mm). Le pronotum est grand couvGymnocérates géocorises Hétéroptèresrant le scutellum.

Reduviidae: Ce sont des hétéroptères prédateurs et suceurs de sang. Leur rostre de 3 articles est recourbé sous le corps au repos. Les pattes sont longues et le mimétisme est souvent rencontré.

Nabidae: Insectes de couleur brunâtres, féroces, avec de longues pattes.

Cimicidae: Hétéroptères suceurs de sang (punaise de lit) ou prédateurs de proies dans les autres cas. Ils sont souvent à ailes vestigiales. S’ils sont complètement développés ; il y a présence d' un embolium.

Les punaises de lit sont microptères de couleur brune marron. Elles atteignent souvent 6 mm de longueur.

Microphysidae: Insectes très minuscules, vivants parmi les lichens et les mousses des troncs d’arbres.

Miridae: Insectes de petite taille. C’est une grande famille avec des biotopes très variés allants des sommets des montagnes jusqu'aux dunes. Ils sont phytophages ou prédateurs. Ils présentent un cunéus mais sans embolium. L'espèce Belpharidopteus angulatus est carnivore et s'attaque aux acariens. On peut notamment citer Nesidiocoris tenuis qui est une punaise prédatrice de la mouche blanche.

Saldidae: Hétéroptères aux yeux grands vivants aux abords de l'eau.

Groupes des gymnocérates amphibiocorises:Gymnocérates amphibiocorises - Hétéroptères

Les insectes appartenant à ce groupe d'hétéroptère vivent à la surface de l'eau. Ils sont caractérisés par un dévêt de fins poils hydrofuges, couvrant la face ventrale.

Mésoveliidae: Ces insectes sont pourvus de griffes apicales au niveau des tarses.

Hydrometridae: Ils ont une tête 5 fois plus longues que larges. Ces hétéroptères rattrapent les proies en employant par leur rostre.

Veliidae: Insectes brunâtres, de longueur environ 8 mm.

Gerridae: Les pattes antérieures de ces gymnocérates amphibiocorises sont nettement séparées des autres. Ces dernières sont plus longues que les antérieures, munies de griffes subapicales aux tarses pour glisser. Le genre Gerris a souvent des ailes développées et c'est un bon voilier.

Groupes des cryptocérates hydrocoises:

Les antennes sont cachées dans des sillons au dessous de la tête. Les insectes de ce groupe sont aquatiques dont la majorité est prédatrice pouvant piquer celui qui la manipule.

Nepidae: Ces insectes sont reconnaissables par le long siphon respiratoire et les pattes antérieures qui sont ravisseuses. La respiration est trachéenne.

Nancoridae: Les fémurs antérieurs sont grands. Un nancoridé emporte en plongeant une réserve d'air pour respirer sous l'eau.

Notonectidae: Ces hétéroptères sont des insectes féroces qui nagent sur le dos stimulés par la lumière.Cryptocérates hydrocoises - Hétéroptères

Pleidae: Minuscules insectes de moins de 3 mm. Ils nagent sur le dos et ressemblent aux Notonectidae.

Corixidae: Ils sont phytophages ressemblant aux Notonectidae, mais ils ne nagent pas sur le dos. Leur dos est aplati et muni de poils. Ils sont capables de voler.

Ochteridae: Ce sont des insectes ovoïdes, prédateurs de petite taille. Ils se distinguent des autres hydrocorises par le fait que les antennes ne sont pas cachées.Haut de page - Magasin bio en ligne

Références bibliographiques de la boutique bio en ligne