Magasin bio en ligne

Cératite, Ceratitis capitata, ou la mouche méditerranéenne

Iceratite ceratitis capitata insectensecte ravageur de nombreuses cultures, la cératite ou mouche méditerranéenne des fruits est présente dans toutes les zones agrumicoles des régions méditerranéennes. Ses hôtes vont des espèces fruitières cultivées (agrumes, rosacées, figues, oliviers...), aux espèces sauvages, dont l'arganier, le jujubier et les opuntias qui lui servent d'hôtes refuges lorsque tous les fruits cultivés sont récoltés. Ceratitis capitata peut même s'attaquer à certains légumes comme la tomate, le poivron et l'aubergine.

Crédit photo © Eran Finkle - flickr.com - Ceratitis capitata (Cératite, mouche méditerranéenne)

SOMMAIRE

I. Description de la cératite


Nom scientifique: Ceratitis capitata Wiedemann - Ordre: Diptère - Famille: Tephritidae.

Description de l'adulte:

ceratite ceratitis capitataL'adulte de la cératite est une mouche de 4 à 5 mm de longueur ayant un thorax gris argenté, parsemé de taches noires. Ses ailes sont larges, transparentes, présentant trois bandes orangées ainsi que de nombreuses petites taches noires sur le tiers basal. L'abdomen de la mouche méditerranéenne est élargi et de couleur brun jaunâtre avec des bandes transversales grises. Chez la femelle du Ceratitis capitata le dernier segment abdominal porte un oviscapte. Le mâle porte sur la tête deux soies aplaties en palette à leur extrémité.

Crédit photo © Katja Schulz - flickr.com - Ceratitis capitata (Femelle de cératite ou la mouche méditerranéenne)

Description de l'œuf et de la larve:

L'œuf de la cératite se caractérise par sa couleur blanche et sa forme allongée et légèrement arqué de 1 mm de long. Il est pondu en petits paquets situés dans le fruit à quelques millimètres de la surface épidermique.

La larve de la mouche méditerranéenne est un asticot de couleur blanche. Son développement dure près de deux semaines, en fonction de la température. En fin du cycle larvaire, le ravageur peut atteindre jusqu'à 8 mm de long et la nymphose s'effectue dans le sol.

La pupe quant à elle est brun foncé et mesure 4 à 5 mm de long. On peut dénombrer plusieurs générations de Ceratitis capitata par an.haut page magasin bio ligne

II. Biologie de la mouche méditerranéenne


Après émergence, l'adulte se nourrit de substances sucrées d'origine végétale ou animale (miellats) qu'il rencontre sur les arbres fruitiers. L'accouplement a lieu 4 à 10 jours après la sortie. Aussitôt la femelle pond en enfonçant son oviscapte dans la cuticule du fruit profitant parfois d'une blessure de l'épiderme ou d'un trou de ponte d'une autre femelle.

La ponte a lieu de préférence dans des endroits ombragés. Suivant l'épaisseur de la peau du fruit, les œufs sont déposés soit dans la pulpe pour les pêches, soit dans l'écorce pour les agrumes à peau épaisse.

La période de préoviposition varie selon la température. Elle est de 2 à 3 jours à 25°C. En dessous de 15°C la ponte n'a pas lieu. La ponte s'échelonne sur plusieurs semaines. Une femelle peut pondre de 100 à 1000 durant toute sa vie et la durée d'incubation est de 2 à 5 jours.

Après 3 à 5 jours la larve éclot et s'enfonce dans la pulpe, et y évolue pendant 1 à 3 semaines. Au terme de son développement, l'asticot revient alors vers la surface du fruit et, par une brusque détente, il se laisse tomber sur le sol pour s'y nymphoser à une profondeur de 5 à 10 cm. L'adulte apparaît une semaine plus tard en été et 2 à 3 semaines en automne. L'adulte peut vivre pendant plusieurs mois.

La mouche méditerranéenne des fruits est une espèce homodyname, polyvoltine. Son développement est continu tant que les conditions sont favorables. Il se déroule en 20 jours à une température de 26°C. le développement commence à des températures supérieures à 14 °C.

Dans certains cas l'hivernation peut avoir lieu dans le sol à l'état de pupe qui ne peut pas supporter plus de huit jours à une température inférieure à 2°C et une forte humidité.

Dans les pays du Maghreb, notamment au Maroc cette hivernation est rarement réalisée. Généralement en automne et en fin de printemps – début été. En été et en hiver les mouches sont moins actives. Le nombre de générations varie selon la température de 3 à 12 par an.haut page magasin bio ligne

III. Symptômes de la cératite sur les fruits


Les fruits attaqués par Ceratitis capitata présentent des taches molles et décolorées. En ouvrant le fruit, à l'endroit où se manifestent les symptômes du ravageur, on constate la présence de plusieurs asticots blancs, de 4 à 8 mm de long. Ces petites larves de la mouche méditerranéenne provoquent la décomposition de la pulpe, et par conséquent le pourrissement rapide et la chute des fruits.haut page magasin bio ligne

IV. Dégâts sur les fruits de la mouche méditerranéenne


La cératite est commune dans toutes les zones géographiques à climat tempéré chaud de type méditerranéen. Cet insecte vit au dépens de plusieurs espèces appartenant à des familles botaniques différentes (rosacées, agrumes, vigne, fraisier).

Les dégâts de la mouche méditerranéennes sont très importants surtout durant les saisons estivales et automnales.

L'infestation est remarquable sur le fruit. Elle se manifeste par une tâche entourant le point de piqûre, et qui s'agrandit rapidement et prend une teinte brune plus ou moins foncée.

Un fruit piqué est non apprécié et par conséquent devient invendable.

Les dégâts ne sont parfois visibles qu'après la récolte. La présence des larves de Ceratitis capitata entraîne une pourriture rapide des fruits à chair molle, accompagnée de leur maturation précoce et leur chute (agrumes, pêcher).

La croissance larvaire de la cératite continue dans les fruits qui ont chuté se retrouvant au sol. Les risques d'évolution du développement, dans les pêches par exemple, se situent selon les variétés trois à cinq semaines avant le début de la récolte. Les pontes les plus précoces n'évoluent pas par suite d'une réaction du fruit qui sécrète une gomme ou bien se nécrose.haut page magasin bio ligne

V. Lutte biologique contre la cératite


La lutte contre le Ceratitis capitata s'avère très importante, en particulier si les variétés cultivées sont tardives (les variétés précoces sont rarement atteintes). Avant de décider un traitement contre la mouche méditerranéenne, la boutique bio en ligne recommande d'installer dans les vergers susceptibles d'être infestés, des gobemouches appétés. Cette technique permettra de surveiller les périodes de vol et, éventuellement, de vérifier le niveau des populations de l'insecte.

Une mesure écologique et inoffensive consiste tout simplement à envelopper individuellement les fruits avec des sachets en papier alors que les fruits sont encore verts. Cette pratique, à priori, primaire peut être exceptionnellement appliquée dans des vergers de très petite taille !!!.

En tout état de cause, toute intervention, contre la cératite, doit avoir lieu quand tous les fruits sont encore verts.haut page magasin bio ligne

Références bibliographiques de la boutique bio en ligne